Aneto

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une Sortie en Ariège était prévue, quelques personnes me contactent et je crée rapidement un groupe WhatsApp.

De fil en Aiguille, les conditions météo se précise. Alain (Masu) me glisse le massif de l'Aneto. Pourquoi pas.

Le jeudi matin, il n'y a 5 places au refuge mais 6 personnes dans le groupe, tant pis, je dormirai dehors. 

 

Jour 1 : Maladeta ?

On prévoit de partir à 2 voitures directement de Toulouse sans arrêt afin de partir plus tôt. Heureusement car on passe juste avant que les tracteurs ne barrent la route direction Luchon. 

 On démarre du parking à 11h et on tombe rapidement sur les pistes de ski de fond à partir de l'Hospital de Benasque. Je mets un peu de rythme pour voir la forme de chacun. 

Ça avance bien et on arrive à 12h45 au refuge de la Rencluse.

Pause picnic, on repart à 13h30 en se disant qu'on a 3h de montée direction le Pico de la Maladeta.

On démarre ensuite sur les chapeaux de roues a 480m/h (avec la pause). La neige est froide, presque pas transformée en surface mais avec quelques plaques à vent superficielles.

Trop grandes ambitions pour la journée, le groupe ralenti de plus en plus avec la fatigue et l'altitude. On s'arrêtera au pied de couloir à 16h20 avant d'entamer la descente.

La neige, variée sur le bas, est exceptionnelle en haut. On fait les plus beaux virages de notre vie.

Retour au refuge, on prend nos quartiers sauf moi qui ait prévu de dormir à la belle avec un bon duvet. (Pas de vent prévu).

La veille, un groupe avait creusé un igloo, je suis aux anges :). 

Petit jeu de carte, repas de viandard (uniquement), on discute un peu, on s'étire au milieu de la salle commune puis tout le monde part se coucher.

Dénivelé Jour 1 : 1520m

 

Jour 2 : Aneto ?

Nuit chaude pour tout le monde sauf pour le solitaire dans le refuge puis le petit déj est servi à 7h. On part à 8h. 

Nous avons une pensé pour Lucie qui a eu un accident en avril dernier au départ du refuge (bonjour du Gardien).

Aujourd'hui, j'ai compris la leçon, on démarre tranquillement mais direction l'Aneto.

On met les couteaux rapidement même s'ils ne sont utiles que 20% du temps. Là, nous sommes juste à l'ouest de l'itinéraire de la veille mais la neige est parfois transformé/gelé. 

 10h15 : On arrive au passage du Portillon Supérieur à 2899m. Chacun sort son anneau de sangle et son machard tandis que j'installe la corde autour d'un rocher pour descendre les 10m de couloir. 

La neige est bonne et avec la corde, pas besoin des crampons qui restent dans les sacs. On descend rapidement puis on continue a pied tant que la pente est importante. Il y a une bonne trace. 

Dès que la pente se réduit, on chausse les skis et on entame la longue traversée jusqu'au Collado de Coronas (col sous l'aneto). Heureusement qu'il y a du soleil de ce côté parce qu'on est frigorifié. 

On fait ensuite une nouvelle traversée Sud-Ouest afin de démarrer l'ascension mais cette fois-ci nous sommes à l'ombre, on se dépêche. Arrivé en dessous du point 3294m, on met les crampons pour un petit passage en rocher de 5m dénivelé. Un Espagnol me dira qu'on ne voyait pas ces rochers l'an dernier. 

On monte, en crampons pour certains, en ski pour d'autres. Attention, la neige est dure, Sophie fait une petite glissage et choisit finalement les crampons. 

13h30 - Arrivé au fameux Pas de Mahomet, il fait froid, il y a du vent et on s'encorde à 6-7m de distance chacun. On a un piolet dans la main et on a laissé les sacs. Andreas passe devant, les 2 moins aguerris sont au milieu tandis que je reste derrière. 

On prend le temps qu'il faut mais en sécurité, il n'y a personne d'autre. 

14h15 - Photos au sommet, 3 groupes d'espagnol arrivent par une autre arrête et on discute un peu avant d'entamer la descente. 

A moitié engagé, un Espagnol d'une cordée de 4 commence à passer devant moi. On se comprend mal mais il passe très vite et j'entends "mas rapido". Je crie "No, no, no" et j'attrape la corde pour le retenir. Il finira par revenir derrière moi en me criant dessus tandis que son coéquipier fera des efforts pour la bonne entente. Il m'a dit par la suite qu'il voulait discuter avec le moins rapide de mon groupe. 

 La descente jusqu'au est plus rapide depuis le sommet. Il fait toujours froid, on redescend les 5m de rocher sans crampons et on entame la descente à 15h20.

La neige est plus épaisse, travaillé par le vent. On peut quand même faire de large virage mais en le payant avec nos cuisses. 

Nous descendons lentement car tout le monde est fatigué et nous n'avons pas fait de pause déjeuner à cause du froid. Nous avons presque toujours été à l'ombre ou sous le vent.

On rejoint ensuite un large couloir bien sympathique puis on arrive sur le Plan d'Aiguallut à 16h30. 20min de pause picnic. On est encore gelé.

 Le retour, parfois plat, continue dans la forêt jusqu'à arrivé aux pistes de ski de fond. On choisit la mauvaise piste qui fait demi-tour mais on préfère traverser la rivière pleine d'algues avec les skis aux pieds. Personne ne veut refaire le tour et des chaussures trempées resteront scellées aux skis avec le froid.

18h : Arrivé au parking.

Très longue journée mais tous le monde est content. 4 d'entre nous feront un arrêt à Viehla pour partager un bon repas. 

Dénivelé Jour 2 : 1320m  

Participants : William, Sophie, Rémi, Loïc, Fanny, Andreas 

Météo : Ciel très clair et très peu de vent, mais très froid. -7 au départ du refuge. On a sûrement eu des températures négatives sur les 2jours et très très peu de Soleil en ce mois de janvier malgré un ciel dégagé.

Photoshttps://photos.app.goo.gl/rAv7gMwAG2qMmkVN8

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Essential
Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, vous ne pouvez pas les désactiver.
Affichage
Accepter
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner