Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Un peu déçu d’avoir dû modifier l’activité, alpinisme prévu au départ, la déception n’aura pas duré bien longtemps, en effet  les conditions de ce week-end auront été parfaites, conditions météo, nivologie, choix des itinéraires, accueil du gîte et participants enthousiastes.

Seule sortie sur 2 jours, je m’attendais à devoir refuser des personnes au moment des inscriptions, que nenni ! Surprise ! Les adhérents se pressent sur les tables voisines, finalement nous ne serons pas complet, 12 places, 11 inscrits donc 13 en tout et pas du tout superstitieux. Le rendez-vous est fixé comme d’habitude à Jules pour 7 h et après échanges avec Marie-Loï nous inverserons les sorties pour éviter les retours d’Andorre le Dimanche. Sortie Initiés, 1200 m/j max, 1° jour Roc Mélé 2811 m pour 1200 m en tout, nuit au gîte de Mérens, valeur sure, puis 2d jour, la bien nommée Boucle du Mont Ceint 1100 m en tout. Y a plus qu’à !

Samedi peu de monde sur la route, un petit arrêt à la boulangerie de L’Hospitalet, et nous voilà sur le parking  du virage de départ pour nous équiper et enfin, après moultes précisions et précautions d’usage de ce type d’activité, nous commençons à descendre vers l’Ariège pour la traverser et nous engager sur les pentes Sud de Cap de la Cometa del Forn, un 1° arrêt pour enlever une couche, quelques explications sur les conditions de progression. Ce versant Sud commence à être partiellement déneigé mais en montée ce n’est pas gênant, nous progressons tranquillement au soleil, prenons le temps d’admirer le paysage, quelques conseils sur le rythme, les conversions, le groupe s’étale un peu et un 2° arrêt est nécessaire pour regrouper le « troupeau », une brebis et son rabatteur prenant leur temps. La remontée de la pente terminale vers le 1° sommet à 2689 m est avalée rapidement pour les premiers, s’en suivent la descente vers le collet et enfin la dernière pente vers le Roc Mélé, objectif du jour, 2811 m. Les derniers 500 m ont été avalés à allure soutenue, le panorama est à couper le souffle, Rulhe, Pic d’Ascobe, Nerassol au plus près, Massif du Saint Barthélémy, et autres sommets Andorrans plus au loin, malgré le vent nous profitons mais il est temps d’engager la descente, je rejoins les retardataires et les engage à renoncer au sommet. Nous nous regroupons pour donner maintenant les consignes  pour la descente, on s’espace même si le risque est modéré, 2 groupes sont formés, l’un vers une pente plus soutenue avec moins d’espace, l’autre une pente pas moins soutenue mais plus large. Il y a de la place, chacun se met en quête d’espace, la neige est partiellement transformée mais skiable, un peu de poudre sur des traces anciennes bien gelées mais ça passe sans encombres, nous profitons d’un replat bien approprié pour nous restaurer, peu de temps car des ibères s’approchent et risquent de nous déflorer la pente terminale la plus convoitée. En effet c’est le crux de la journée, tout le monde s’en donne à cœur joie, la pente est large et encore bien fournie, mais le ruisseau approche et nous devons bifurquer vers la gauche à regret pour, dans une longue traversée, rejoindre la passerelle sur l’Ariège. S’en suit la remontée vers les voitures sur un versant encore bien froid, la neige encore peu transformée, on range et nous voilà en route vers le gîte du Nabre, adresse bien connue du CAF Toulouse que nous atteignons vers 17 h.

Un accueil toujours aussi cordial, un environnement propice à la convivialité, plusieurs groupes se côtoient dont celui de  Mathias Rocher avec qui nous échangerons sur la sortie du lendemain, nous rencontrerons également Pascal Morvan y passant la nuit pour ensuite amener des raquettistes du CAFMA sur le même sommet mais par la vallée du Siscar, toute la soirée se déroulera cordialement, l’apéritif et le repas s’éterniseront un peu mais pour la bonne cause, on parlera d’expériences, de pratiques et de projets évidemment montagnards.

Dimanche nous devons aller sur le Mont Ceint, le lever est à 7 h, le départ à 8 h, une heure de route environ pour rejoindre la zone de parking de Bernadouze à proximité du Port de Lers ; quand nous arrivons, nous avons déjà croisé Pascal Degauque qui va vers les 3 Seigneurs, ensuite nous nous garons près de Laurent et son groupe qui vont faire une boucle Fontanette 3 Seigneurs, il y a du monde, c’est un peu inquiétant pour la suite ; néanmoins je maintiens l’itinéraire, je pense qu’après le Mont Ceint nous serons tranquille.

On s’équipe assez rapidement et nous partons en direction du Port de Lers par le refuge de Terre d’avenir vers 9 h 45, le soleil commence à réchauffer l’atmosphère, nous atteignons le port pour bifurquer vers la forêt de Freychinède qui nous amène progressivement, par un collet,  vers le versant Nord du Mont Ceint que nous atteindrons rapidement, quelques randonneurs nous y rejoignent, à  partir de ce moment là nous serons seuls pour quelques temps, on enlève les peaux pour descendre vers le Port de Saleix que nous atteignons bon an mal an en jonglant à travers quelques rhododendrons apparents  non sans avoir déchaussé sur quelques mètres pour franchir une partie bien déneigée.

Ensuite la descente du Week End, belle poudre bien froide sur un versant Nord bien protégé, une petite halte en fond de vallon pour se restaurer et, pour éviter un peu la chaleur, nous repartons plein Est vers les vallons en contrebas du Tuc de Paloumères, le verrou est un peu déneigé, et, pour le passer, 2 conversions seront un peu délicates pour certains mais ça passe, tant mieux. Ensuite de nouveau, à l’aplomb du Mont Ceint, nous parcourons les vallons permettant de rejoindre le collet permettant l’accès à la descente vers le Port de Lers.

Au collet je propose à quelques skieurs de tâter de la pente un peu raide, en effet à gauche du collet il y a une petite crête débonnaire qui permet l’accès à un petit terrain de jeux pour skieurs confirmés, plusieurs couloirs sont intéressants pour débuter ce type d’exercice. Je me réserve le plus étroit dans lequel je devrais effectuer pas mal de virages sautés la pente étant assez sévère et très étroite et laisserais les autres rejoindre le plus large non sans les avoir avertis sur les consignes à tenir, Marie-Loï les accompagnant. Ce sera un très bon moment pour tout le monde, pour certains ce fut une première, tant mieux qu’ils aient pu passer un peu au-delà de leur appréhension, la neige étant de très bonne qualité et parfaite pour s’y essayer.

La fin de la descente sera une pure formalité à travers la forêt de hêtres à proximité du Port de Lers, une petite remontée sur 100 m et enfin nous dévalons pour rejoindre les voitures vers 16 h, rangement, rendez-vous à Vicdessos pour constater amèrement la fermeture du bistro et donc, contraint et forcé, nous retournons vers Toulouse du soleil plein la tête.

Ont encadré : Marie-Loï et Phil

Ont participé : Michèle, Caroline, Isa, Marianne, Léo, Xavier, Baptiste, Simon et Romain et en guest star Franck et Pierre

Photos 1° journée : https://drive.google.com/drive/folders/12UH29eF_G_xBuB_kvj_cfp60F9-zAxbT?usp=sharing

Photos 2° journée : https://drive.google.com/drive/folders/10NuDkl4gdkA53TgOU37f4w5kFucLNOEt?usp=sharing