Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Participants: Victor, Antoine, François-David, Samy, Ivan, Guillaume

Encadrants: Bénédicte, Alexis, Jordi

 

Malgré une météo capricieuse annoncée pour le week-end, nous sommes 6 stagiaires et 3 encadrants à partir de la cité de l'espace à 6h30 le samedi, direction le Caroux, avec au programme ateliers terrain d'aventure le samedi et course d'application le dimanche.

Après un passage au gîte du domaine du Jaur pour déposer les affaires et faire un tour de table, la troupe se dirige vers la falaise école de la tête de Braque. On démarre par une présentation du matériel utilisé en T.A.: les différentes types d'ancrages (sangle, câblés, friends, pitons, etc), les cordes, et systèmes d'assurage. On insiste sur les bonnes pratiques: choix du matériel adapté à la course visée, et une bonne organisation du matériel sur le baudrier. On enchaine par les principes de l’assurage en paroi: l'adaptation de l’assurage au terrain, la chaîne d’assurage et son fonctionnement, l'importance des forces à absorber, les notions de facteur de chute et d'effet poulie, la protection dans les longueurs (emplacement des points, diminution du tirage, gestion des traversées, mousquetonnage de la corde, etc…). On passe ensuite aux ateliers pratiques en petits groupes: tout le monde s'exerce avec attention à la pose de protections, la confection de relais sur deux ou trois points (relais mono-directionnel ou mobile), les différents types d'encordement, la progression dans la longueur, la communication dans la cordée, le choix de l'emplacement du relais, la descente en rappel, et pour certains réalisation d'une longueur pour se familiariser à la pose de coinceurs en conditions réelles. Le groupe est bien motivé, et on avance vite. On décide donc à 14h30 de faire une première course d'application facile d'accès: ce sera la classique tête de Braque. Deux cordées (Alexis/François-David/Victor, et Bénédicte/Samy/Ivan) partent dans l'arête NE, et une cordée (Jordi/Antoine/Guillaume) dans la directe SE. La grimpe se passe bien, et tout le monde peut passer en tête et tester la pose de protections.

Quelques chanceux ont le temps de faire un plouf dans la rivière, puis on se retrouve au gîte. Un repas en commun (spaghettis bolo) nous permet de faire connaissance, et de préparer l'objectif du lendemain. Vu les orages annoncés, on abandonne l'idée de grimper au pilier du Bosc, la marche d'approche étant trop longue. On s'oriente vers la voie Desmaison et la voie du Fou dans le secteur des tours carrées. Au petit matin, les prévisions météo se dégradent encore, avec des orages prévus dès la fin de matinée. La sagesse l'emporte, nous retournons dans les gorges d'Héric avec l'espoir de faire des voies de 2 longueurs. Après 2 minutes de marche, la pluie arrive, nous avons juste le temps de nous mettre à l'abri avant le déluge et boire un verre au bar du parking des gorges. On passe une bonne partie de la matinée à debrieffer sur le stage.

Très bonne ambiance dans le groupe pour ce we; les bases techniques sont acquises, il ne reste plus qu'à pratiquer !