Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Ci joint le CR de Corentin [complété avec qql commentaires perso  Lorène]

Une semaine durant à consulter la météo du massif du Néouvielle tous les jours… Les prévisions ne sont pas bonnes. [Mais stoïque, Didier attendait avant de parler de plan B,C,D... Rien ne sert de regarder la météo trop tôt]. Jeudi soir, la décision est prise : une courte fenêtre météo se dessine, favorable, on peut y aller. Par contre, il faut partir plus tôt, le vendredi soir au lieu du samedi, et effectuer la course prévue samedi, et non dimanche. Les participants prévenus, tout le monde s’organise, et à part le désistement de Sabrina [Une sombre histoire d'oral... On croise les doigts], tout le monde prend la route vendredi soir en direction du barrage de Cap de Long. Les participants pour cette sortie : Didier et Lorène, qui encadreront Pablo, Antoine et Corentin. Au menu, l’arête Ferbos puis celle des 3 Conseillers [euh... on ne va pas s’arrêter au Néouvielle. Didier qui a déjà fait l’arête du Ramougn nous convainc en disant que c’est n’est pas plus long que le retour à Cap de Long via la voie normale et le passage de la brèche].

Le trajet en voiture s’effectue sous la pluie battante, mais nous avons confiance dans la météo prévue pour le lendemain samedi. Nous arrivons dans le brouillard au barrage, nous ne voyons même pas le lac en dessous… Dîner rapide, montage de tente sur le parking, et fixation de l’heure du réveil : 5h.

Heureusement, les prévisions météo étaient correctes, et nous nous réveillons sous les étoiles [5h grrrr]. Nous sommes au-dessus de la mer de nuage. Départ à 5h45 du barrage, en direction du Pas du Gat. Puis nous continuons vers la base de l’arête Ferbos [au rythme de speedy Didier], premier objectif de cette journée. C’est l’occasion pour moi de marcher avec des crampons pour la première fois, sous l’œil vigilant et les conseils de Didier [et pour moi, les névés sont l'occasion pour couper l’élan (le temps de mettre les crampons) et me permettre de récupérer un peu]. Pas de problèmes particuliers, nous atteignons après 2h de marche d’approche la base de l’arête Ferbos. Les cordées avaient déjà été désignées : Lorène avec Pablo en réversible, et Didier avec Antoine et Corentin. Après coup, on se rend compte que nous attaquons l’arête un peu plus bas que son point de départ habituel, le terrain est péteux et pas si facile dixit Lorène [Mais ouf, j'ai laissé Pablo gérer le passage scabreux]. Mais une fois engagés, la suite est évidente, et l’on progresse en corde tendue jusqu’à ce que notre premier de cordée soit à sec de matos. 4h pour gravir cette belle arête et atteindre le sommet du Pic des 3 Conseillers. Didier nous a bien stimulé (et tiré) pour qu’on puisse avancer assez vite. La vue est superbe avec le lac de Cap de Long dans notre dos, le Néouvielle et le Ramougn sur notre droite. Nous sommes les 2 seules cordées sur l’arête, nous nous doublons, nous nous croisons et nous nous emmêlons nos cordes. L’ambiance est très bonne avec le soleil au rendez-vous.

30min pour descendre et atteindre la brèche du Néouvielle où nous attaquons l’arête des 3 Conseillers, 2ème objectif de la journée. Les difficultés sont surmontables, l’arête est plus courte et donc plus rapide à grimper. La cordée de Lorène passe par la boîte aux lettres [Style inimitable  de ramping avec gros tirage!... oui j'avais les pétoches du diédre], nous attaquons le dièdre. Tout le monde passe, heureux d’être là et de grimper. Après presque 2h d’ascension, nous arrivons enfin à 14h30 au sommet du Néouvielle, 3091 mètres, où Didier nous accorde 10 minutes de pause ! Ouf ! [J'aurai pas mieux dit OUF!]. Le panorama est superbe, les nuages commencent à bourgeonner aux alentours.

Nous enchainons ensuite par l’arête NW du Ramougn, plus facile que les 2 dernières arêtes, dont nous atteignons le sommet vers 16h40. Nous venons de gravir 3 sommets de plus de 3000 mètres ! [Les nuages ne sont plus si loin mais on voit encore l’objectif suivant : le pas du Gat… On s’imagine qu’on n’est plus si loin de la petite bière au Garlitz… Mais bon, les descentes c’est toujours pénible et long en alpi… Je le sais, mais à chaque fois j’oublie]

La descente est ensuite très longue, presque 1h pour effectuer les 2 rappels de descente du Ramougn jusqu’au névé, le temps de remettre une cordelette aux relais, de remémorer la manip de rappel pour certains, de lover les cordes car les 2 rappels ne s'enchainent pas et le brouillard purée de pois qui est monté jusqu’à nous à partir de 17h. Heureusement Didier a la trace GPS [ça s'appelle un bon encandrant prévoyant!], nous avançons dans la neige molle et arrivons à trouver et passer le Pas du Gat [Merci à mes compagnons de m’attendre, car pour moi cette dernière marche jusqu’au pas de Gat est épuisante (merci le confinement)], à repartir par erreur vers la Ferbos avant de trouver le bon sentier de redescente vers le barrage.

Nous arrivons finalement un peu avant 20h au barrage, épuisés (enfin pour ma part)[a petite bière ne m’attire plus, maintenant je veux mon lit !], mais très heureux de cette magnifique course d’alpinisme de presque 14h dans ce cadre splendide qu’est la réserve du Néouvielle. Nous n’avons pas réussi à rivaliser avec les horaires en libre de Denis Corpet, ce sera pour une prochaine tentative…

[Du coup, en accord collégial, on décide de rentrer sur Toulouse. En plus, Pablo a encore la patate pour faire la fiesta chez des potes (ahhh la jeunesse).

Bref, une très belle journée ! Merci à tous pour votre bonne humeur.

Spécial merci à Didier qui a insufflé le rythme nécessaire pour une telle course.

Corentin, Antoine et Pablo en participation,

Lorène et Didier à l’encadrement]

Lien C2C : https://www.camptocamp.org/outings/1318091/fr/neouvielle-enchainement-arete-ferbos-arete-des-3-conseillers-arete-nw-ramougn

Lien Photos (pas dans l'ordre désolé... et il y a 2 pages) : https://www.clubalpintoulouse.fr/photos-des-dernieres-sorties/alpinisme/2021-06-enchainement-aretes-du-neouvielle