Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L'équation : trouver un lieu pour faire de l'escalade pour le week-end de l'Ascension avec du beau temps mais sans les bouchons sur l’autoroute. Résultat : le massif du Caroux et alentours avec en bonus de l’initiation à l’alpinisme.

Une fois que les inscrits sceptiques se sont désinscrits au vu de la météo défavorable, le groupe se divise en 2 au départ, les escaladeurs qui vont directement sur le site du Caussanel et un petit groupe qui va directement aux gorges d’Héric pour se faire des grandes voies.Le soir, tout le monde se retrouve au gîte avec déjà les yeux bien pétillants d’une superbe journée passée.

Le lendemain, c’est la découverte des gorges d’Héric pour de nombreux participants, magnifique site. Un peu de vent, les nuages qui passent vites, quelques gouttes d’eau qui n’empêchent pas de grimper à fond en couenne et en grandes voies, découvertes de sensations de hauteur, apprentissage des manips. Une journée bien remplies qui se clôture par un barbecue, car après la fatigue envoi tout le monde au lit.

Le troisième jour, la météo s’annonce défavorable, et là le miracle, l’ancien nous sort un topo de site d’escalade à 20km plus bas, Landeyran. Bon le seul soucis rencontré est que la falaise a été purgée et que les voies ne correspondent pas à l’ancien topo, mais une fois de plus, ce fut une journée à fond, sans pluie, des voies faciles en 2 longueurs pour continuer l’apprentissage en-tête et grandes voies, et des voies dures pour calmer les ardeurs de certains.

Le quatrième jour, retour aux gorges d’Héric, là un peu plus mouillé, mais ça n’a pas empêché certains d’aller à la tête de Braque et d’autres de faire du dévers. Quelques explications de manips et tout le monde est rentré tôt à Toulouse sans bouchons.