Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

HandiCaf : Ou une histoire de roues et de barbelés

 

 Date : Samedi 08 et dimanche 09 mars

Bénévoles : Martine, Lola et Alex

Participants :Thomas L, Margot, Nico W., Nico B., Julien T., Jérémie, Thomas V.

 

Vendredi

Gros coup de stress, un pneu est à plat. Pression faite, le pneu est toujours à plat… Direction garagiste… Conclusion, éviter de rouler sur des clous.

Samedi

Après avoir réparti le repas élaboré par les familles, dans les diverses glacières, nous nous envolons par l’autoroute. Au passage du péage, nous découvrons qu’Alex a oublié ses moyens de paiements. Après un tour de camion, Super Lola sort ses supers pouvoirs… ces papiers. OUF nous ne passerons pas le week end au péage !

Nous retrouver Hugues et ses quads à Foncroisette. Après consignes de sécurité et dégonflage, gonflage et regonflage des roues de Nico W., c’est enfin le départ à l’aventure le long de la rigole du Lampy construite par Vauban. Après quelques tours de roues, nous organisons le peloton : Thomas L., Nico B., Thomas V. et Nico W. devant suivis par Margot, Jérémie et Julien. Mais où sont les bénévoles ??? Devant, derrière… Partout !

Il faut toutefois noter que les quadbikes sont à assistance électrique et qu’aucun des jeunes n’a voulu l’éteindre. Bande de fainéants ! A peine une demie heure après le départ, Thomas L. casse un vélo et manque de finir sur trois roues. La retenue sera faite sur son argent de poche. Heureusement que Hugues emporte toujours avec lui sa trousse à outil. La réparation est rapide, finalement la retenue ne sera pas retenue. Il en a de la chance.

Sans autres embûches, nous arrivons au tunnel de Vauban après une côte hors catégorie sur notre lieu de picnic. Après une restauration bien méritée conclue par le café et les différents gâteaux nous reprenons pour nos montures pour nous diriger vers le lac de saint Ferréol. Malgré l’absence de Philippe et de son GPS, nous nous perdons tout de même. A cela s’ajoute l’absence de réseau… Qu’aurez fait nos ancêtres ??? Le GR s’arrêtant ici nous faisons demi tour avec échange de monture entre Martine et Alex qui prend le quad pour laisser le vélo avec le sac à dos à la première.

En gros ce que nous avons descendu doit être remonté. Un nouveau groupe de tête s’est formé avec Margot à sa tête. Ils ont réussi a usé Hugues qui avait du mal à suivre sur son vélo avec sa remorque et le tout sans assistance ! Quand à Martine, après avoir goûté à l’assistance du quad et sans sac sur le dos, on vous laisse dans quel état nous l’avons retrouvé à l’arrivée.

A 16h30 nous arrivons au gîte et sans prendre le temps d’un petit goûté, il ne leur à pas fallu longtemps pour enfiler le maillot et aller faire trempette dans une piscine à 32°. Que ne ferait pas certains jeunes pour un apéro. Par deux fois, il a permis à Jérémie de profiter de la piscine. A 18h30 il craque et va prendre sa douche avant de préparer celui-ci. Apéro suivi d’un rougail saucisse, fromage, fraises et clafoutis le tout pris sous le soleil couchant installés sur la terrasse. A 21h30, ils ne demandent pas à faire la vaisselle mais disparaissent dans leur duvet. On vous laisse deviner qui qui reste debout à faire le compte-rendu.

Dimanche

Après une nuit de repos bien méritée, le réveil se fait en douceur à 8h00 avec un petit déjeuner royal en terrasse. Au programme de la journée tranquillou mais ça s’était avant que Martine s’empare de son GPS.

La première partie est tranquille. Tout commence à partir en sucette lorsque nous voyons le pont que nous devons emprunter dans un champ de vaches gersoises bien cornues. Mais vous nous connaissez, rien ne nous arrêtant nous sautons les barbelés pour rejoindre le pont tant convoité. Nous continuons à travers forêts et prairies à la recherche d’un chemin censé nous mener à Villelongue. Au bout de la prairie, une clôture barbelée… Qu’à cela ne tienne, nous la sautons quand même.

Toujours hors sentier, nous espérons arriver sur notre fameux GR qui d’après Martine se trouve toujours… à 500 m de nous… Effectivement, nous atterrissons inopinément dessus. A un croisement de chemin, nous décidons de suivre une pancarte nous indiquant un four à chaux que nous trouvons noyé dans la forêt quelques 1000 m plus loin. Dépités de ne retrouver point de barbelés de ce côté, nous rebroussons chemin.

Nous continuons donc sur noetre GR jusqu’à Villelongue sans encombres. Petit tour de village et notamment des grilles de l’abbaye avant de faire demi tour. Le GPS nous indique un chemin qui passe devant une grange abandonnée. La grange oui… le chemin… Aurions nous dû nous douter de quelque chose ? Peut être mais le compte-rendu aurait été bien moins drôle…

C’est à travers un champ d’avoine que nous retrouvons ensuite un champ de blé et Oooh suprise, notre chemin se trouve de l’autre côté de barbelés… Ils nous avaient manqués. Quand nous parlons de chemin, ne voyez pas de GR ou de chemins forestiers mais plutôt une piste oubliée depuis… on vous laisse deviner… et bien sûr envahi de ronces… Mais le GPS est formel, nous allons trouver un pont au bout de ce chemin.

Mais le GPS a oublié de nous indiquer que pont il y a eu, pont il n’y a plus et rivière il y a. Première traversé de rivière, les uns sur les cailloux, les autres sur un tronc d’arbre, on vous laisse deviner qui a eu les pieds mouillés. Martine prend 5 min pour aller un faire un repérage et voilà que le chemin se trouve de l’autre côté de la rivière et bien sûr d’un grillage avec barbelés. La chose se complique. Point de branches ni cailloux stables pour traverser la rivière… A chacun sa technique. Les uns pieds nus dans l’eau et les autres font une tentative de rester les pieds au sec mais comme dire, ce n’est pas évident. Barbelés sautés, nous arrivons enfin sur notre chemin pour découvrir que nous aurions pu ne pas retraverser la rivière pour arriver directement sur la route.

C’est à 13h30 que nous retrouvons enfin notre gîte après 4h30 de marche. Qui avez dit randonnée tranquillou et pas d’émotions fortes ???

 L'aventure continue

Alex

Famille BORRY

Super photos, super compte-rendu (hilarant comme toujours, même si vous n’avez pas dû vous marrer tout le temps…), et super week-end d’après Nico.

Merci Alex et les bénévoles !

 

Pierre Hullin

Bien bien bien ! Hyper sympa le quad-vtt (un grand souvenir Handicaf au Bout du monde). Sur le compte-rendu, j'ai apprécié à sa juste valeur le "Malgré l’absence de Philippe et de son GPS, nous nous perdons tout de même." ... Très drôle :))))

Visiblement, on a changé de standing à HandiCaf, pour l'hébergement ! Impressionnant le gîte ! Et bravo pour l'organisation !

 

Famille Wiedemann

Des week-end toujours très intenses et très sympathiques. 

Merci, les photos montrent la joie et la bonne humeur.