Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

CR sortie Alpi Arête des 6 pics, le 24 avril 2021

Quelle ne fut notre belle surprise en dépilant mercredi le mail du président, disant que le ministère de la djeunesse et des sports autorisait les sorties encadrées en club à condition de rester dans le département. C’est jeudi que tout se décide, avec des engagements pour le weekend confiné qui sautent. Bim bam, recherche de plans Haute Garonne permettant de rentrer pour 19h, ça ne court pas les rues, coup de fil au PG de luchon qui m’envoie une photo d’une énorme corniche qui barre la sortie du couloir Zébulon au Céciré … ne reste plus grand-chose pour une sortie de dérrouillage, va pour cette arête aux vues imprenables.

Les gens devaient avoir des engagements ou la sortie n’était pas intéressante, quelques inscriptions rapides, une seule personne qui a dû rester sur la touche.

Départ 6h45 de Jul Jul, mais on est rapides en sortant des bagnoles et à 9h on gambade après le virage sus Gouaux de Larboust, on a commencé à bouffer la marge horaire mais ça trace bien, c’est qu’on est dans le sillage de trailers, et on atteint vite le cap de Montcaup, où la neige … est absente.

Un peu de neige quand même à partir du premier petit col, mais elle est déjà ramollie, ça passe en mode rando.

Les escapades visuelles sont magnifiques sur notre gauche, vers le cirque d’Espingo, à droite, les pistes sèches de la vallée blanche de Peyragudes pleurent. Puis les vues sur la cascade d’Oo, Espingo, Quayrat, Perdiguère, Seilh de la Bacque and co nous accompagneront toute la journée.

L’arête se fait avaler à un rythme tranquille, on ne cramponne toujours pas car ce n’est pas raide, et la neige est cuite, on se demande ce que l’on sortira en premier, les crampons ou la corde, car le piolet lui est déjà au boulot, en bon poteau pour les quelques passages en dry touffing.

Bref, au final, arête au fil quasiment sec, mais beaucoup de passages dans la neige lorsqu’on contourne les « trous » par la droite au nord, les crampons ne seront pas sortis du sac, mais on aura sorti la corde deux fois, pour sécuriser les deux passages «tièdes» de cette balade.

Finalement, comme disait monsieur c2c, sans neige c’est du F, voire rando alpine.

Pique nique au ennième pic de l’arête ( !) avec vue sur le Nord Nère et tout le reste aussi, une bouteille de bière collective fait son apparition, c’est que l’on a presque chaud en ce jour ! Glou miam glou miam, puis on entame la descente en fesse-neige vers 15h, histoire d’arriver à Toulouse sans se presser. Dommage, on serait bien restés là-haut.

Merci à Sabrina pour l’aide à l’encadrement, une vraie cheffe pour la tenue de l’horaire, la sécurisation des passages scabreux, et la vista sur le fait qu’on est descendus avant la fin :o), et à la joyeuse troupe Perrine (qui confirma numériquement l’élagage en nombre de pics), Arnaud, FD et Mulun.

Manu

quelques photos ici

https://photos.app.goo.gl/A7Bn4axbWAhZiq7h8