Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Dimanche 31 janvier 2021 - pic rouge de Belcaire

 

Nous nous donnons rdv à 6h30 sur le parking de la Cité de l’Espace, pour prendre les voitures direction Rémous (ou Remoul sur la carte IGN), Lieu-dit bien enfoncé dans une vallée ariégeoise. Nous y arrivons un peu après 8h avec la pluie. Gérard nous dit qu’il est encore temps de renoncer, mais on sent un groupe motivé. 

Nous commençons donc notre sortie, skis sur les sacs en direction du Pic rouge de Belcaire, tout en sachant qu’au vu des conditions météo annoncées (pluie et vent fort), il sera difficile d’atteindre notre objectif. Une centaine de mètres plus haut, notre guide du jour (Gérard donc) juge que le manteau neigeux est suffisant pour chausser les lattes ; nous voilà rassurés, on fera bien du ski aujourd’hui. Nous continuons notre ascension dans la trace faite par Gégé. Avec l’altitude, la pluie devient petit à petit de la neige, mais le ciel est toujours bien couvert et le vent commence à souffler par bourrasques. 

Nous arrivons à une petite cabane de berger à laquelle nous faisons un stop ravitaillement et faisons un point sur ce qu’il nous reste à monter. Nous repartons rapidement, pressés par le froid et l’humidité. Après plusieurs aller-venue le long du cours d’eau qui passe au bord de la cabane à la recherche d’un petit pont, nous déduisons que celui-ci n’est plus et qu’il faudra mouiller les grolles pour continuer notre périple.

La montée continue, et à notre plus grande surprise, nous apercevons un rayon de soleil. Le vent continue de souffler, et pousse les nuages pour laisser passer le soleil. En arrivant au point auquel nous décidons d’arrêter de monter (les 500 m restants nous paraissent bien menaçants) , les vallons voisins se découvrent et nous offrent un magnifique panorama. Nous accélérons alors notre passage en mode descente afin de pouvoir profiter du beau temps. La neige est certes transformée et lourde, mais quel bonheur ! Nous enchaînons les virages jusqu’à la cabane du berger à laquelle nous cassons la croûte. Le soleil a complètement chassé les nuages et le spectacle est grandiose. On regretterait presque la crème solaire. 

Nous continuons notre descente sur une neige qui a chaud et qui commence à coller jusqu’au moment où nous préférons remettre les skis sur les sacs pour ne pas abîmer le matos. On finit la descente en jouant les sangliers dans la forêt jusqu’aux voitures, en passant par des chemins qui ressembleraient presque à des petits ruisseaux. 

Nous retrouvons les voitures sous un soleil de plomb et le sourire collé au visage. On a certes pas pu aller jusqu’au sommet, mais quel bonheur d’avoir eu ce soleil, malgré les prévisions pessimistes annoncées!

 

Merci à tous pour cette journée, il faudra y retourner pour finir le travail !
Merci Gérard pour ces moments de plaisir !

 

Le lien vers les photos : 

https://photos.app.goo.gl/W2mEoK4xqAVH483AA