Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

HandiCaf : Bibendum glacé ou la symphonie du dentier

 

Date : Samedi 04 juillet 2020

Bénévoles : Martine, Lola, Philippe, Claire et Alex

Participants : Thomas L., Julien L., Benjamin, Mathilde, Thomas G., Julien T., Nicolas W., Simon, Guillaume, Fabien, Jérémie

 

Philippe n’est plus le seul à se perdre avec son GPS. Martine a rejoins cette secte très sélective en nous ne trouvant pas à 500 m de distance. Il va s’en dire que le GPS est mis en cause… Philippe, le papa de Mathilde la tire de ce mauvais pas en allant la chercher en 2 tours de roues.

Départ masqué à 8h45 direction le canyon de Marc, sans oublier la petite pause café. La grande amie présente dans le téléphone de Philippe, que nous nommerons « Madame info route » ou « Madame Wase » pour les plus intimes, lui indique que Tarascon est bouché… Alex blêmit, son picnic est à la boulangerie. Mais qu’à cela ne tienne, répond Philippe, tu prendras ton sandwich à Vicdessos. Le scepticisme se voit mais allons y toute de même… A Vicdessos point de sandwich, il faudra donc partager au risque d’un hypoglycémie !

A 13h, nous retrouvons Vincent et Baptiste. Pour une fois, sans vouloir nous lancer des fleurs, nous avons géré le déshabillage et l’habillage de main de chef, à peine 30 min !

Après 15 min de marche, nous pouvons enfin mettre nos fesses dans l’eau et celles-ci se transforment instantanément en glaçons ! Comme dit Nico. W., il ne manque que le pastis ! Trêve de plaisanteries, nous avons un canyon à descendre. Il débute par les consignes de sécurité puis une petite marche entre rochers et eau. Première glissade, pour une raison qui reste à définir, Baptiste envoie Alex en 1er et la tête en bas, suivi des autres les pieds en avant !

Petite nage, grimpette et tyrolienne pour traverser le Marc. Pour ceux qui connaissent déjà le canyon, la tension monte… Le grand rappel approche… Lola descend en première et essaye de résister à la puissance de l’eau afin de récupérer les jeunes au fur et à mesure. La lutte est dure. Chacun passe à tour de rôle avec plus ou moins de dignité.

 Nous continuons avec une petite marche aquatique qui nous mène à une deuxième tyrolienne suivie d’un deuxième rappel, suivi lui même par un toboggan, d’un saut et une encore petite marche aquatique ou noyade pour certains. Nous leur laissons le choix. Autonomie, autonomie… Le canyon se termine à 16h30 par une série de sauts superbement exécutés mais non obligatoire.Ouf !

 Nous revenons tranquillement aux voitures. Là encore, nous sommes épatés par l’efficacité de notre organisation. Après toutes ces émotions, le goûter s’impose. 17h30, nous décidons de lever le camps pour rentrer à Toulouse.

 Philippe et Martine partent en premier suivi par Claire qui ne trouve rien de mieux pour se rendre intéressante et inaugurer sa voiture toute neuve, de se prendre un angle de trottoir qui aura pour conséquence une voiture boiteuse… Bon ok me direz vous, un pneu ça se change. Exact, mais encore faut-il en avoir un et là même après avoir démonter le coffre, roulé sous la voiture point de pneu de secours.

Philippe prend les jeunes en main en étalant une couverture à l’ombre pendant que Claire cherche ses papiers car oui papiers il y a mais papier de son autre voiture…

Bref, elle réussi à avoir Renault assistance qui donne un délai pour être sur place de 45min. Trop long, les jeunes sont répartis dans les voitures et nous abandonnons Claire et Lola à leur sort.

C’est à 20h que nous rejoignons enfin le parking.

 Fin des aventures

Martine, Philippe, Claire, Lola et Alex