Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

        Pour cette seconde sortie du club ados, 5 jeunes se déterminent  dans la semaine précédente, Loïc sera le seul nouveau par rapport à la 1° sortie, le groupe sera composé uniquement  de garçons, Ludmila et Quitterie ne pouvant venir cette fois ci, pour encadrer Ferdinand et Phil. Dans la semaine on règle les problèmes de matériel, je consulte les différents sites de prévisions météorologiques, la neige est annoncée relativement abondante avec du vent de Nord et à basse altitude, le BERA est alarmiste, risque 4 (Fort) sur le Couserans, donc il suffira de choisir les bonnes pentes sur  le bon secteur, quoiqu’en pense et dise notre entourage. Dans ces cas là, je fréquente ce coin depuis plus de 30 ans, les pentes Nord du Pic d’Estibat  sont une valeur sûre, 20 degrés de moyenne, entre 400 et 500 m de dénivelé pour un passage, une forêt à l’Ouest qui protège  des accumulations importantes dues au vent et surtout qui préserve la qualité de la neige.

       Cette fois-ci je n’oublie personne en vérifiant par 2 fois ma fiche de sortie, samedi matin nous chargeons les ados et le matériel, il ya de la place dans le minibus, Franck m’accompagne pour le début du parcours ensuite nous prenons Ferdinand et Sébastien à Saverdun, la météo annoncée n’est pas franchement engageante, en effet c’est un endroit relativement venté, n’étant protégé par aucune montagne suffisamment haute mais cela ne nous empêche pas d’être très motivés la plupart d’entre nous n’ayant pas chaussé depuis début décembre. Le voyage est rapide, peu de neige sur la route jusqu’au premier parking avant le col, il y a déjà une dizaine de voitures, on s’équipe tranquillement, Noé effectue le test DVA et nous voilà partis pour la première montée vers le pic, la neige tombe, le vent est bien présent, nous quittons rapidement la piste forestière peu après le passage du torrent, sur ce versant peu protégé la neige est soufflée un peu croutée comme annoncée par Alain qui y était la veille, le cheminement, plein Ouest, est assez évident, nous sommes bien couverts et après une demi-heure nous nous arrêtons pour faire le point, boire un peu et discuter avec un groupe du CAFMA qui s’apprête à descendre, les autochtones démarrent  tôt. Puis nous repartons pour gagner rapidement  la lisière de la forêt ayant abandonné l’objectif du sommet, trop dégarni, le vent toujours très présent, on dépeaute pour la première fois, c’est assez rapide et on s’engage pour la descente non sans avoir bien expliqué le danger de ce type de conditions avec des neiges très changeantes, tantôt croutée, tantôt gelée et enfin poudreuse. Les virages s’enchaînent finalement dans de la poudreuse très légère, ayant la bonne idée de rester en lisière, petit à petit nos jeunes prennent confiance notamment Loïc et Quentin donc le niveau est encore un peu juste mais qui progressent  rapidement, Noé, Marcel et Gaspard confirmant leurs bonnes dispositions. C’est un véritable régal, Isa nous a rejoint, et nous sommes déjà en bas, 300 m jusqu’au col, on repeaute rapidement, non sans avoir un peu mangé et bu, pour la seconde montée de la journée, puis au même niveau on redescend une seconde fois par le même itinéraire toujours aussi plaisant, on se consulte pour une troisième montée, Loïc et Franck ne nous accompagnerons pas et descendrons directement au minibus, on avale cette der rapidement  jusqu’à la première croupe. Pour la dernière de la journée, on étudie un itinéraire permettant de trouver ce qu’il y a de meilleur, tout d’abord on s’engage un par un dans une pente Est assez pentue et toujours aussi fourni en poudreuse légère puis une longue traversée pour éviter la croute et enfin une dernière descente directement vers le torrent que nous traverserons sur un arbre bien venu, c’était pas gagné, non sans avoir déchaussé. Nous atteignons assez facilement le pont rive gauche pour rejoindre enfin le minibus, on se restaure enfin correctement, on range le matériel et puis c’est le retour sur Toulouse. Une bien belle journée de ski, entre 950 et 1000 m de dénivelé, un groupe d’ados toujours aussi sympa, beaucoup de rencontres de cafistes et autres pratiquants, des conditions inespérées au vu du BERA mais bon, avec l’âge, on a suffisamment d’expérience et la connaissance des terrains propices pour éviter de se trouver en situation dangereuse.

Les ados : Noé, Gaspard, Quentin, Loïc et Marcel

Les passagers : Sébastien et Franck

Les encadrants : Ferdinand et Phil

Lien vers les photos : https://drive.google.com/drive/folders/1iBE0j6mXLNMmyoZyfGj0yrIk-gB2KdA_?usp=share_link