Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

HandiCaf : Entre deux et quatre roues notre cœur balance

 

Date : Samedi 21 et dimanche 22 Mai 2022

Bénévoles : Alex et Lola

Participants : Margot, Benjamin, Nico F., Mathilde, Xavier, Simon, Guillaume, Nico B. et Marion

Samedi

Sans parler du branle bat de combat pour récupérer camion et voiture entre bénévoles, les deux véhicules aux deux bouts de Toulouse (merci Philippe), nous sommes bien là au rendez-vous à 8h30. Évidement, retardataires il y avaient ( c’est pas moi c’est la faute au GPS j’vous dit…)

C’est avec 15 minutes d’avance que nous arrivons à Fontcroisette. Hugues est déjà là en train d’installer les quad-vtt. Un café, un bout de brioche et c’est partit pour la Grande aventure au bord de la rigole. Avant de partir n’oublions pas le réglage des quads et rappel des règles de sécurité. Par réglage nous entendons l’adaptation classique pour chaque personne mais aussi sangles, oreiller et autres astuces pour certaines particularités (j’ai le talon qui tourne, je suis grande mais petite,…). Ce boulot fait, nous attaquons les tours de pédales aidés pour les quadistes par l’assistance électrique. La première côte arrive alors que certains la passe sans difficultés une certaine M. préfère freiner et de fait arrêter de pédaler… ça se complique… Heureusement une bénévole bien sous tout rapport rattrape la situation et la pousse non sans lui dire de lâcher les freins… peine perdue !!! Elle tire la langue mais vaillamment l’amène en haut de la côte et la lâche pour la descente. Entre pauses hydratation, coups de pédales, envie d’une petite baignade pour une autre M., des « j’ai peur, j’y arriverai, c’est trop dur » et les assistances électriques éteintes, nous arrivons enfin à notre lieu de picnic. De l’ombre, des tables en bois et un bon repas, quoi demander de plus après ces importants efforts consentis. C’est requinqué que nous enfourchons à nouveau nos montures avec quelques changements. Nos deux charmantes bénévoles voulant elles aussi se faire plaisir, demande à Nico. B et Guillaume de bien vouloir céder leur place. A cela leur est répondu par un certain … « mais vous êtes bénévoles ». Autant dire que la rougeur sur le visage d’Alex n’était pas dû à l’effort. Une petite explication de texte après, nos deux charmantes ont les fesses bien confortablement installées dans les quads. Pour le retour, c’est Hugues qui se met en serre-file avec Marion et Mathilde qui bon an mal an avancent à bon rythme. Devant, le groupe de tête est menée tantôt par Margot, tantôt par Lola. C’est un grand hourra qui accueille notre arrivée au camion après 24 km. Petite photo, au revoir à Hugues et direction le camping municipal de Revel. Douche, repas, glace en bonus et au lit. Au moment où nous écrivons ce compte-rendu, nous sommes en train de nous faire bouffer par les moustiques. Vous nous permettrez donc de clore cette belle journée avant quelle ne se termine en véritable carnage.

Dimanche

Réveil tranquille avant inspection des sacs, c’est là que la journée commence vraiment… Pour la rando, nous avons évidemment besoin du casque VTT, de la petite culotte sale, des boîtes vides du repas du samedi, sans compter les soit disants autonomes qui, alors même qu’un vêtement est marqué à leur nom certifie que ce n’est pas le leur. De quoi nous mettre de bonne humeur...

Nous prenons la route pour venir nous garer au niveau des voûtes de Vauban aux Cammazes. Le début de la rando se fait de l’église. C’est 5 heures que nous passons dans la forêt de l’aiguille à l’ombre des sapins. Nous profitons de la pause goûter au dessus des voûtes pour écrire ce compte-rendu.

Week end fatiguant mais au frais.