Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Comment concilier ski rando et télétravail surtout quand les conditions sont exceptionnelles

Eh bien tout d'abord, il faut un pied à terre au pied des montagnes.

Depuis Toulouse, c'est toujours possible mais c'est déjà plus compliqué et cela prend plus de temps.

Il faut ensuite pouvoir disposer de la 4G voir de la 5G ou de la fibre.

Il faut bien évidemment ne pas être trop en interaction avec son environnement professionnel. Il est vrai qu'il vaut mieux être consultant, chef de projet, développeur, webdesigner, data analyst... Ça tombe bien, en ce moment je suis un peu de tout cela !

Ensuite, il faut des collègues compréhensifs pour pouvoir pousser les réunions en dehors du bon créneau horaire le jour J c'est-à-dire le jour où la neige est stable et la météo parfaite.

Ensuite, ça va très vite.

La recette

On pose une demi-journée de congé, on se lève tôt et roulez jeunesse.... à condition de trouver dans la vallée un(e) partenaire lui aussi disponible car la montagne tout seul c'est pas forcément très sûr !.

C'est un peu cette recette que j'ai appliqué pour le Cap de Laubère, le 1er décembre dernier juste après la grosse chute de neige.

Je dégage le mercredi matin, départ de l'église d'Ancizan à 8h du matin, 1 000 m de déniv , retour à la maison à 13 h. Douche, repas et à 13 h 55, fin prêt pour la première visio conf de l'après midi !

Bien sûr, il ne faisait pas aussi beau que la veille mais c'était risque 4 et le lendemain nous étions déjà repassé  risque 3

Une belle éclaircie était prévue pour la mi- journée et nous allions pas rater cela.

Bien évidemment, à Ens, un mercredi 1er décembre, il n'y a pas foule. Nous sommes même seul et il n'y a eu que quelques traces la veille pour zébrer la neige vierge.

Des effets de diffraction

À deux, nous progressons rapidement. La trace qui avait dû être faitela veille n'était pas toujours parfaite et je prends plaisir à la corriger pour l'améliorer, lui donner une pente plus régulière, aménager de beaux espaces de conversion.

Les nuages d'altitude donnent des effets de diffraction tout à fait remarquables... Puis c'est une belle éclaircie qui nous accompagne jusqu'au sommet.

Nous profitons de ce moment bien agréable avant de descendre dans une neige qui s'est un petit peu alourdie mais qui reste tout à fait agréable à skiier.

Nous filons vers la forêt que nous traversons rapidement avant de rejoindre une piste forestière sur laquelle personne n'est encore passé. Et ça c'est un peu dommage parce qu'il faut pousser pour écraser la neige devant nous.

Ensuite, au détour d'un virage, nous piquons à travers champs pour rejoindre la voiture en bas du village d'Ens.

En visio conf à 14 h

Il est 12h30. Il ne reste plus qu'à se laisser rouler jusqu'à Ancizan avant de reprendre le travail à 14h.

Les photos :