Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

François, Yannick et Dominique du CAF 47 , François du CAF Pau, Mylèle, Sabrina, Quentin et JJ sommes partis du 11 au 14 juillet 2020 parcourir quelques canyons en Sierra de Guara, Aragon.

Des néophites, des agueris, le tout avec une grande forme et une formidable envie de passer un bon moment.

C'est une néophite, Mylène,  qui a accepté d'exprimer ses impressions sur cette sortie presque une première pour elle.

Merci à elle et à tous les participants .                   Jacques.

 

 

Don Quichotte de la Sierra (de Guara)

         On m'a dit : « Puisque tu es novice en la matière (je crois quand même que je me suis faite avoir, ne serait-ce pas un bizutage ?), tu pourrais faire le compte-rendu de cette sortie pour inciter ceux qui ne connaissent pas cette activité - comme toi – à la découvrir ».

         Bon, je m'y colle donc avec ma perception très subjective des événements (Je pense que Quentin n'aura pas tout à fait la même vision des choses).

         Pour ce viaduc du 14 juillet donc, je m'inscris à une sortie canyoning. Vous savez, le canyoning, cette activité complètement farfelue où on se déguise en pingouin et où on accepte de devenir un fétu de paille et de se soumettre aux bonnes volontés des éléments).

J'ai voulu essayer !

         Et je me suis sentie un peu comme Don Quichotte, à mener de grandes batailles inutiles contre moi-même...

         Le premier combat est charnel : un véritable corps à corps exténuant où la victoire se gagne cm par cm, sous un soleil de plomb (Hein Dominique, d'accord avec moi ?).

Bref, une fois harnachée avec cette p.... de combi néoprène, on compatit totalement avec les chevaliers du Moyen-Age, engoncés dans leurs armures... Disons que là, c'est plutôt un mix entre la gaine de grand-mère et le bas de contention...

Mais tout le bénéfice de cette lutte acharnée se révèle immédiatement une fois immergés dans l'eau, somme toute assez frescurette... Le néoprène, c'est quand même génial !!!

         Viennent ensuite les autres batailles, celles contre soi-même et ses propres appréhensions...     Après une entrée en matière tout à fait anodine et débonnaire (marche tranquille dans une eau turquoise – bleue ou verte, c'est selon ! - paradisiaque) pour tromper l'ennemi, le périple commence : il faut accepter de se laisser entraîner dans les toboggans, recevoir des trombes d'eau sur la tête, faire des rappels glissants, sauter dans des vasques plus ou moins grandes, de différentes hauteurs (je précise tout de même qu'aucun saut n'est obligatoire : vous pouvez me croire, j'ai fait un refus d'obstacle systématique !:)), passer dans des syphons plus ou moins profonds...

Beaucoup d'émotions, d'épreuves intérieures et au final la satisfaction d'avoir gagné en confiance, de se sentir bien dans cet élément liquide et puissant, de découvrir des paysages surprenants...

         Mais si tout cela a été possible, c'est grâce à l'équipe particulièrement patiente et bienveillance qui, à chaque « difficulté » (les miennes je précise), m'a soutenue moralement, m'a aidée physiquement, en m'encourageant, en donnant des conseils techniques, en me rassurant, en étant tout simplement présente et attentive, solidaire. Je pense que le contexte joue beaucoup sur la perception des situations et la confiance en soi... C'était le contexte parfait !!!

Merci vraiment à tous pour votre patiente et votre gentillesse !!

         Mais demandez à Quentin (novice lui aussi ! D'ailleurs, pourquoi c'est pas lui qui a fait le compte-rendu, hein Jacques ??? Mais Jacques a dit !!!), il vous livrera certainement une version beaucoup plus déjantée ( en mode jeune chien tout fou) du canyoning, une éclate totale, des sauts de dingue, des syphons de ouf, des toboggans topissimes : le kiff total quoi !!

         Sans compter, le tourisme local, culinaire surtout : dobladillos à Alquezar, huile d'olive, miel à Bierge, la « déconne » perpétuelle et les (doubles) apéros impératifs pour se réhydrater de l'intérieur...

         Bref, le canyon en Sierra de Guara, c'est vraiment chouette !!!

         Dans l'ordre de mes préférences :

1 : canyon « los oscuros del Balced »

2 : canyon « La Formiga »

3 : canyon « Lapenilla » (au-dessous de Ainsa)

4 : canyon « La Péonera »

 

Certains ont eu l'audace d'entreprendre le Mascun en se levant avant l'aurore et en un temps record, le plus beau de tous paraît-il !!!

 

         Mais allez-vous en rendre compte par vous-même !!!                   M. L.