Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

La rando du point de vue de Jacques, encadrant : « Bon, c’est vrai que la météo aurait pu être meilleure. Il paraît que samedi il y a eu du soleil, nous on a eu surtout des nuages. Avec un peu de neige et de vent, aussi. Mais ils s’en sont très bien sortis, même si on a dû redescendre dans la forêt plus tôt que prévu, mais bon voilà quoi, ça s’est bien passé. » La rando du point de vue de M., un peu (beaucoup) moins expérimentée en raquettes que Jacques et inscrite au caf depuis peu : « Le vent soufflait, plus fort de minute en minute. Par moments, des rafales secouaient les arbres de la forêt qu’ils venaient de quitter, trop rapidement à son goût. Maintenant, c’était la neige qui lui giflait les joues, tandis qu’elle essayait tant bien que mal de garder les yeux ouverts. Elle ne distinguait plus vraiment les premiers de la file, perdus dans un brouillard lointain, mais qui semblaient avancer sans réel problème, tandis que la neige se transformait en croûte glacée sous leurs pieds. Elle se sentait perdue en plein blizzard, mais autour d’elle personne ne bronchait. Tout le monde avait l’air de trouver ça normal. Bon. À la question de Jacques, qui venait de demander si ça allait, sa voisine de derrière avait répondu « ouais, nickel » comme si elle était en train de siroter un petit cocktail, confortablement installée sur un transat au bord d’une piscine. Des fous, ces gens. » Bon, maintenant, un peu d’objectivité : la météo n’a pas été simple (neige + vent, pas vraiment de visibilité) mais au moins nous avons profité de la neige et la vue d’une forêt recouverte de son manteau blanc est toujours un plaisir pour les yeux 😊 Montés en voiture sans les chaînes jusqu’au col de Port d’où nous sommes partis sous une neige déjà bien présente, nous sommes vite entrés dans la forêt pour chausser nos raquettes un peu à l’abri, puis nous sommes montés. Peu de temps après l’avoir quittée, finalement, nous sommes donc redescendus car trop de vent ; back sous les arbres où nous avons appris à … construire un igloo ! C’était chouette (et manier la pelle, ça réchauffe.) Puis nous sommes redescendus au milieu des arbres dans la poudreuse, avec quelques chutes et quelques passages « tobogganesques » (parce que parfois, descendre sur les fesses c’est plus simple.) Finalement, nous aurons fait un petit dénivelé de 458m et marché sur 5,6 km. Bravo aux participants qui auront dû utiliser la pelle également à la fin de la rando pour pouvoir dégager les voitures et placer les chaînes et merci à tous (Jacques, Pascal, Sonia, Manu, Éric, Nina, Alain, Manon, Xavier, Luc, Monique, Florian, David, Romain) pour votre bonne humeur 😊  

https://photos.app.goo.gl/8ierphf9jFi2aQqt5